La légende de Saint Martin

La fête de la Saint Martin a lieu tous les ans à la même date : le 10 novembre.

Curieuse destinée que celle de saint Martin:


Alors qu'il n'avait jamais traversé la Flandre et qu'il était d'une grande sobriété, la légende veut qu'il se soit arrêté à Dunkerque et qu'il ait été tellement bien reçu (trop diront certains) que son âne profita de son inattention pour se sauver.
Peu importe si saint Martin était en train de faire bonne chère ou de prier saint Eloi, comme l'affirme une version différente, toujours est-il que l'âne, attiré par les chardons s'est effectivement enfui dans les dunes.
N'écoutant que leur bon coeur, les habitants de Dunkerque, et tout particulièrement les enfants, se sont aussitôt lancés à sa recherche, munis de lanternes, et l'ont rapidement retrouvé.
En guise de remerciement, le bon saint Martin aurait tranformé les crottes abondonnées dans les dunes par sa monture en brioches connues sous le nom de craquendoules ou de "voolaeren" (follards).
Pour commémorer l'incident chaque année à la Saint-Martin, les habitants de la Flandre maritime défilent dans les rues en chantant et en brandissant des lanternes.
A cette occasion, les boulangeries se remplissent de follards et les écoles organisent de très sérieux concours de lampions et de betteraves sculptées. En 1905, les particicpants au concours pouvaient même choisir entre trois catégories : lanternes monumentales; lanternes originales ou betteraves artistiques.

source

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Les associations d'aide aux animaux dans le Nord (59)

La galette beurrée