Cambrai

Cambrai est une ville située dans le département du Nord. La région de Cambrai est appelée le Cambrésis. Les habitants de Cambrai sont les Cambrésiennes et les Cambrésiens.

Cambrai est classée Ville d'Art et d'Histoire.

* La cathédrale Notre-Dame de Grâce, achevée en 1703 dans le style classique de l'époque, a remplacé après la Révolution de 1789 l'admirable cathédrale gothique du XIIe siècle dont il ne reste aucune trace sur l'actuelle Place Fénelon. L'abside renferme le tombeau monumental de Fénelon, chef-d'œuvre du sculpteur David d'Angers, et les croisillons du transept l'icône de Notre-Dame de Grâce ainsi que neuf grisailles réputées de Geeraerts d'Anvers.

* L'église Saint-Géry, autrefois abbatiale Saint Aubert, est l'un des monuments historiques les plus anciens de Cambrai : l'ancienne cité romaine de Camaracum. Plusieurs fouilles archéologiques ont révélé les fils ténus mais réels qui la rattachent à l'époque gallo-romaine. Au cours des âges, l'édifice, comme tout corps qui grandit, a vu se greffer les styles roman, gothique, Renaissance et classique. Depuis 1000 ans, chaque époque a laissé son empreinte, sans parler des destructions par les incendies, et des blessures des guerres. Au Ve siècle, elle porte le nom de Saint-Pierre. Dagobert en fait une abbaye. Celle-ci traverse le millénaire dans la vie contemplative de ses religieux jusqu'à la bourrasque révolutionnaire. Une décennie plus tard, elle devient pour un temps, cathédrale et enfin église paroissiale Saint-Géry : évêque fondateur du diocèse de Cambrai. Elle renferme un remarquable jubé en marbre polychrome sculpté par le Cambrésien Jaspart Marsy ainsi que la prestigieuse et unique «Mise au Tombeau» du peintre Rubens.

* La Citadelle. Malgré son démantèlement au XIXe siècle, la citadelle de Charles Quint conserve les galeries de contremine aujourd'hui ensevelies; la Porte Royale et son pont-levis, flanquée à l'arrière de deux corps de garde et un arsenal du XVIe siècle. Parmi les aménagements postérieurs, une poudrière, des logements pour officiers et une caserne "à l'épreuve des bombes" du XIXe siècle sont également remarquables.

* Le beffroi de Cambrai. Autrefois clocher de l'église Saint-Martin, le monument construit au XVe siècle devient beffroi de Cambrai en 1550. Inscrit par l'UNESCO, au sein d'un groupe de 23 beffrois du nord de la France, comme extension des 30 beffrois belges inscrits en 1999 sous le nom de « Beffrois de Flandre et de Wallonie ».

* L'hôtel de ville, entièrement restauré en 1932 s'ouvre sur la Grand'Place par une majestueuse façade de style grec, surmontée d'un campanile où deux sonneurs de bronze, géants et de type maure, frappent les heures sur une grosse cloche au-dessus de la grande horloge : ce sont Martin et Martine, les protecteurs de la Cité. La salle des Mariages renferme une série de fresques et peut se visiter sur demande.

* Le château de Selles, ancien château fort, bâti au XIe siècle, autrefois isolé par les eaux de l'Escaut a conservé ses tours et ses murailles et surtout des gaines enterrées dont les nombreux graffiti témoignent du désespoir des prisonniers enfermés sur ordre du comte-évêque.

* La chapelle du Grand Séminaire appelée plus couramment chapelle «des jésuites», unique exemple, par sa façade somptueuse, de l'art baroque en France au Nord de Paris, fut achevée en 1692 et servit de prison au tribunal révolutionnaire voisin en 1794.Elle se visite sur demande et offre le spectacle de ses dix colonnes de granit et de ses multiples sculptures.

* L'hôtel de Francqueville (XVIllème siècle) abrite les riches collections d'un musée considérablement agrandi et rénové. Le plan en relief de la Cité à la fin du XVIIe siècle constitue le point de départ indispensable des visites guidées de la ville.

* La maison Espagnole, siège de l'Office de tourisme, dernière maison à pans de bois et à pignon sur rue de style régional, date de 1595. Les sculptures en chêne (chimères et cariatides) qui ornaient sa façade au XIXe siècle sont exposées au premier étage à l'intérieur après avoir subi une sérieuse restauration. On visite ses caves médiévales.

* Le marché couvert, construit après la seconde guerre mondiale, abrite des halles extrêmement animées les jours de marché

Les spécialités gastronomiques

* La bêtise de Cambrai, l'une des spécialités gourmandes les plus emblématiques de France, est un bonbon enrobé de menthe. Son origine remonterait aux environs de 1850. On dit que c'est une erreur de fabrication qui l'a fait naître et qui lui a ainsi donné son nom et sa célébrité.
* L'andouillette : charcuterie à base d'abats. La confrérie associée est l'une des plus représentatives de la région.
* Biscottes et tripes.
* Pâté de foie aux prunes.
* Lièvre aux raisins.
* Hochepot de perdrix à la purée de lentilles.
* Pain "crotté" (sorte de "pain perdu").
* Boulettes de fromage blanc aux fines herbes : Boulette de Cambrai.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Les associations d'aide aux animaux dans le Nord (59)

La légende de Saint Martin

La galette beurrée