L'agriculture dans le Nord Pas-de-Calais

Les industries, l'urbanisation et les autres contraintes n'ont pas étouffé l'agriculture (71% de la surface de la région). Le nombre d'exploitants est en constante diminution, ce qui permet d'assurer une forte productivité (avec un certain risque de fragilité cependant). Elle représente 3,9% de la production nationale.

L'agriculture en chiffres :

* 39 000 salariés
* 15% des effectifs salariés de l'industrie régionale
* 11 milliards d'euros de chiffre d'affaire
* Plus de 3 700 établissements
* 3e rang national

Élevage

* Bovins : Les principales races bovines représentées sont la blanc bleu belge et la bleue du Nord. Les exploitations d'élevage laitier et d'élevage à viande se concentrent dans l'Avesnois, le Boulonnais et la Thiérache et permettent d'alimenter 9 abattoirs régionaux.
* Volaille : 270 élevages de plein air autour de la région de Licques, 150 élevages de plein air regroupés en Flandre sous le label Lionor.

Culture

Les exploitations agricoles sont à la fois destinées à alimenter le secteur alimentaire traditionnel par le biais du Marché d'Intérêt National de Lomme (2e de France après celui de Rungis), mais aussi destinées à fournir l'importante industrie agro-alimentaire régionale. La Flandre intérieure se caractérise par des zones de polyculture intensive (avec élevage industriel), l'Artois et le Cambrésis par des zones de grande culture céréalière et betteravière . Les cultures légumières (chicons, petits pois, pommes de terre) se retrouvent sur l'ensemble du territoire. Néanmoins, l'agriculture souffre de la concurrence des producteurs belges et néerlandais voisins.

* Betterave : La production est liée à l'industrie sucrière régionale dont les concentrations successives ont amené en 2006 à la fusion des deux dernières entreprises. Aujourd'hui, cette production souffre de la libéralisation du marché mondial du sucre et de la baisse du prix garanti par la Politique agricole commune.

* Chicon : La culture de l'endive remonte au milieu du XIXe siècle, mais c'est à partir de 1919 que sa production se développe autour de Camphin-en-Pévèle et s'intégre à la gastronomie régionale (endive à la flamande,...). Après une baisse de consommation, les producteurs créent en 1980 , le label «Perle du Nord» afin de promouvoir le légume, qui est devenue depuis le troisième légume le plus consommé en France. Sa production se concentre en Pévèle, Cambrésis et Vallée de la Lys.
o Production annuelle (2005): 200 000 tonnes (dont 60 000 t Perle du Nord) soit 80% de la production française et 55% de la production mondiale.

* Houblon : La production est liée à l'industrie brassicole régionale, et est concentrée en Flandre intérieure (visible le long de l'A25). La filière houblonnière dépend aujourd'hui d'une coopérative appelée Coophounord regroupant les 9 derniers producteurs pour une surface totale de production de 32 hectares. Ce déclin est dû à la concurrence de la production belge de la région du Westhœk (Poperinge)

* Ail : Arleux

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Les associations d'aide aux animaux dans le Nord (59)

La légende de Saint Martin

La galette beurrée