Insolite : Un wagon-lit en guise d’hôtel

Retour en 1992, au siècle dernier histoire de se rappeler qu’on a pris quelques années au passage. Vincent et sa femme rachètent une gare en ruine. Celle de Bac Saint-Maur à Sailly-sur-la-Lys (pas très loin d’Armentières pour les non-calés en géographie régionale), fermée depuis les années 60 et qui depuis ne voit plus passer que des trains de l’usine Roquette, voisine. « C’était en triste état. La lampisterie, le hall de gare étaient à rénover« , se souvient Vincent. Les travaux n’effraient pas le couple. Peu après, une salle de concerts et de réception ouvre ses portes. Qui évolue vite d’ailleurs en estaminet aux couleurs régionales, simplement « car la clientèle voulait manger ! »

Vincent ne s’arrête pas en si bon chemin et souhaite développer la Gare des Années Folles. Celui qui était fleuriste entre les gares du Nord et de l’Est à Paris (il possède toujours ses magasins), a une autre idée : acquérir un wagon SNCF. Et pas n’importe lequel. Une voiture-lit des années 30. « C’est une cliente qui m’a donnée l’adresse. Je l’ai trouvée à Lyon. » Une pièce quasi-unique dont il n’existe que deux exemplaires en France.
Et qui possède un charme fou : la voiture, qui naviguait entre Paris, Lyon et la Méditerranée dans les années 30, se compose de sept compartiments avec couchages et lavabos, mon tout enrobé d’une décoration d’époque, avec une marqueterie de bois précieux perlés de nacre. « Nous avons une chambre nuptiale, mais aussi des simples, des doubles et des communicantes. » Selon les envies et les cordons de la bourse : de 39 euros à 89 euros.

Source: http://dailynord.fr/2009/07/logements-insolites-la-derniere-du-chef-de-gare/

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Les associations d'aide aux animaux dans le Nord (59)

La légende de Saint Martin

La galette beurrée